La suspension peut être vu comme un rituel, une épreuve, une forme d’expression corporelle ou bien encore un rite. En fait, une personne se suspend par des crochets reliés à des piercings, parfois ou souvent temporaires, et réalisés pour l’occasion.

Cela peut paraitre étrange mais il faut noter que la pratique de la suspension peut changer radicalement sa vision de la vie que ce soit en bien (très souvent) ou en mal parfois.

C’est une sorte d’expression corporelle de son être intérieur.



Il existe plusieurs types de suspensions :



- La suicide suspension est la forme de suspension la plus répandue.  On s’accroche verticalement par des piercings réalisés dans le dos. Une variation se fait en s’accrochant par les mains, c’est une crucifix suspension.

Suicide suspension



- La suspension verticale par le torse ou O-Kee-Pa.

suspension verticale



- La suspension Superman, une suspension horizontale avec la face pointant vers le sol.

suspension superman



- La coma suspension, une suspension horizontale avec la face pointant vers le ciel.

coma suspension



- La suspension du Lotus qui, comme son nom l’indique, est une suspension effectuée dans la position précitée.

suspension du Lotus



- La suspension de la résurrection qui est une suspension ou on se suspend par le torse et on se penche alors en arrière.

suspension de la résurection



- La suspension par les genoux.



- La suspension par le coude qui est une suspension verticale qui s’effectue grâce à des crochets dans les coudes. Il existe une variante extrême qui consiste à se suspendre par un unique crochet mais cela n’a été tenté avec succès qu’à une seule et unique reprise par Clive Mathias.



- La suspension par les mollets.



Il existe un nombre infini d’endroits sur le corps par lesquels on peut se suspendre. Il existe des combinaisons qui permettent de se suspendre d’une certaine façon et ainsi de créer une figure de style. La suspension est un art corporel ouvert à l’imagination. Certains ont même déjà effectué des suspensions par les fesses !!!



Mais il existe aussi d’autres types de suspension qui apparaissent afin de satisfaire tous les goûts : les suspensions bondages, qui n’ont rien à voir avec les piercings et qui plaisent à de plus en plus de personnes.

D’autres encore font des suspensions privée ou bien des suspensions en public.

Les suspensions publiques permettent de faire connaitre cet art un peu méconnu et cela permet aussi de repousser les limites de la performance. Alors que les suspensions privées sont plus une sorte de méditation, de retour aux sources pour certains et surtout il n’y a pas la pression de la foule donc la suspension privée est réellement faite pour soi-même.

Comme on peut le voir, la suspension, comme le piercing ou bien le tatouage, est un art corporel.

Chacun est libre ou non d’y adhérer mais on se doit de respecter ceux qui pratiquent cet art « un peu à part ».